Facebook
Instagram
Pinterest
cuzco, cusco, pérou

Voyage à Cusco

9 janvier 2018

Cusco qui veut dire en quechua le « nombril », était le centre de l’empire inca et a été par la suite, le lieu principal du passage entre le Pérou inca et le Pérou espagnol. Cette ville est située dans une vallée entourée de sommets de 3 400 m d’altitude. Cusco est l’un des principaux lieux touristiques d’Amérique Latine. Elle referme des légendes, des secrets et des trésors qui font sa renommée. Avant de vous parler du patrimoine extrêmement riche de cette ville, il m’est obligatoire de vous parler un peu de son histoire, pour mieux comprendre par la suite les trésors qui l’occupent.

cuzco, cusco, pérou, géographie

La ville de Cusco

Une histoire remplie de légendes et secrets…

La fondation de Cusco serait aux alentours de 3000 av. J.-C. On parle d’elle comme étant la ville la plus vieille d’Amérique. Sa légende raconte que c’est l’Inca Manco Cápac accompagné de sa sœur et épouse Mama Ocllo qui sortirent du Lac Titicaca et chassèrent le peuple qui vivait dans la vallée de Qosqo pour s’y installer. Beaucoup de cultures se sont déployées au fil du temps et des conquêtes, entrainant l’augmentation et la création de temples et palais dans la région. Des cultures ont particulièrement marqué cette ville et sa région, comme la culture Chanapata présente autour des années 800 av. J.-C., les Wari vers 600 ap.    J.-C. ou encore la plus connue, les Incas présents entre les années 1200 et 1400 ap. J.-C.

12 Incas se sont succédés à la tête de Cusco, dont le 9ème souverain, le grand Pachacútec, qui a construit d’antiques monuments toujours présents aujourd’hui. Il divisa la ville en 4 quartiers et rebâtit la ville sous forme de damier. La paix inca s’arrêta le jour où les troupes de Francisco Pizarro franchirent sans résistance les portes de Cusco le 15 novembre 1533. Ils détruisirent la majorité des bâtiments pour en construire de nouveaux. Túpac Amaru, fils de l’Inca Manco, tenta une rébellion mais fut exécuté en 1572 sur la Plaza de Armas. Son descendant Túpac Amaru II reçu à peu près le même sort en 1781. Les espagnols, pour s’imposer et assurer leur domination, ont construit énormément d’églises et de cathédrales, aux fresques et dorures des plus impressionnantes. On appelle parfois Cusco la petite Rome. C’est dire la richesse du patrimoine que représente cette ville!

Avec la conquête espagnole, Cusco perdit un peu de son rayonnement en faveur de Lima. Elle réussit à se maintenir à flot jusqu’au XIXe siècle avec les mines de Potosi. En 1821, le Pérou devient indépendant et c’est le moment de la révolution industrielle, mais Cusco n’en bénéficiera pas et sombrera dans un marasme économique et démographique. Aujourd’hui, la ville connaît un second souffle grâce au tourisme lié à la découverte du Machu Picchu en 1911. Cusco est inscrite au patrimoine de l’humanité depuis 1983 et est aujourd’hui un incontournable du continent Sud Américain.

cuzco, cusco, histoire, pérou

L’histoire de Cusco illustrée sur une fresque.

Les trésors à ne pas manquer…

Si vous allez sur Cusco, vous aurez la chance de voir la Place d’armes qui est l’espace public le plus important. Cet espace existait déjà au temps des Incas et était un lieu de réunions et de célébrations des cérémonies. Des maisons au style colonial qu’on appelle des casonas, ou encore des églises baroques construites sur les fondations des palais incas Viracocha, Pachacútec et Huayna Cápac, encerclent cette place.

cuzco, cusco, pérou, place des armes

Place des armes

Sur la Place d’armes se trouve aussi la Cathédrale de Cusco, bâtie sur les fondations d’un ancien palais inca. Emblème de cette place, elle a commencé à être construite en 1559 et s’est terminée un siècle plus tard. Les pierres de ce monument proviennent du site inca Sacsayhuamán.

cuzco, cusco, pérou, cathédrale de cuzco

Cathédrale de Cusco

Toujours sur cette même place se trouve l’Église de la Compagnie Jésus. Cette église montre bien l’importance de l’ordre Jésuite. Inaugurée en 1668, elle est, elle aussi, bâti sur les fondations du palais inca Amarucancha. Deux énormes clochers encadrent la façade. À l’intérieur se trouve un maître-autel baroque dédié à la vierge de l’Immaculée Conception. Ce dernier est surmonté d’un retable de plus de vingt mètres de haut, tout d’or vêtu et dominé par une grande statue en son centre.

cuzco, cusco, pérou, église

Église de la Compagnie Jésus

 Le couvent Santo Domingo montre une fois de plus l’imposante colonisation des Espagnols. Il est construit sur ce qui était anciennement le Qorikancha, le principal temple du culte du soleil et du panthéon des dieux incas au moment du règne de Pachacútec. L’Ordre des Prédicateurs est à l’origine de sa construction en 1663. L’intérieur est décoré de colonnes de style classique ornées de peintures de l’école cusqueña, d’objets liturgiques en argent, ainsi que des boiseries passées à la feuille d’or qui qualifient bien l’architecture du Vice-Royaume du Pérou.

cuzco, cusco, pérou, couvent santo domingo

Couvent Santo Domingo

 Le quartier de San Blas est aussi un incontournable de la ville avec ses artisans, comme la famille Mendivil, connue pour sa maîtrise de l’imagerie religieuse. L’Église de San Blas domine la place et est le symbole du quartier. Elle est, elle aussi, construite sur les ruines d’un temple inca dédié à Yllapa, le dieu du tonnerre, des éclairs et de la pluie.

Le marché central de Cusco qui se trouve juste en face de la gare de San Pedro permet aux habitants de venir s’approvisionner en produits frais avec des prix abordables. Vous aurez la chance d’y voir un éventail de couleurs et d’odeurs grâce aux fruits, légumes, viandes, poissons, fleurs et herbes médicinales présents. Pour les gourmands, vous pourrez y déguster de bons ceviches, cuys (des cochons d’inde!!), soupes de poule ou chicharons, accompagnés de chicha morada, la fameuse boisson à base de maïs fermenté. De quoi en apprendre davantage sur les us et coutumes de la ville, loin des touristes.

Si vous êtes présent le 24 juin, c’est l’occasion d’aller voir l’Inti Raymi, la fête du soleil qui était une des cérémonies les plus importantes du calendrier inca. Celle-ci met à l’honneur le soleil à l’occasion du solstice d’hiver. Cusco le célèbre toujours, mais à Sacsayhuamán, dans sa périphérie.

cuzco, cusco, pérou, inti raymi

© PHOTO: BERTRAND MAHE
La fête de l’Inti Raymi, Sacsayhuaman, Cusco, Pérou.

Voici un concentré d’histoire et de lieux à voir qui j’espère, réussira à vous conquérir et vous donner envie de visiter  Cusco, cet incontournable de l’Amérique Latine et du Pérou.

Pour plus d’info : https://www.peru-excepcion.com/

Aussi: Buenos Aires, capitale de l’Argentine
Santiago, capitale du Chili 

 

** Photo de couverture par Peter Hershey on Unsplash

Share:
Previous Post

You may also like

Leave a Reply

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial