Facebook
Instagram
Pinterest
été à shanghai

Je n’aime pas l’été à Shanghai!

6 juin 2017

*** J’aimerais vraiment me promener en bobettes comme le monsieur sur la photo de couverture. C’était le 13 juillet 2016 et la température était au dessus de 50°C. 

 

 

Aujourd’hui, je me permets  de chialer dans mon article. Voici les raisons qui font que je n’aime pas l’été à Shanghai. Juin est commencé et c’est synonyme que c’est aussi le début de la saison estivale. À Shanghai je dirais que c’est commencé depuis début mai, mais le vrai été shanghaïen est next level. C’est réellement une coche (ou milles) au-dessus des étés québécois auxquels je suis habituée.

 L’été à Shanghai…

1.     FA CHAUD

C’est assez évident que c’est la raison number one. Ici, la température avec humidex peut facilement dépasser les 50 degrés Celsius. C’est arrivé une couple de fois l’été passé. C’est assez intense merci pour mon pauvre corps de Québécoise. Tsé, c’était rendu à un point où quand le soir il faisait 33°C je mettais une petite laine…Même ma clim dans mon appartement ne fournit pas… Juste le fait d’être à l’extérieur sans bouger fait suer. Cet été, j’ai pris le taureau par les cornes et je me suis achetée un ventilateur portatif, yay!

2.     IL Y A LES BÊTES

Les fameuses bêtes sont des insectes. D’énormes bibittes qui peuvent te tomber sur la tête à tout moment. Ce sont des cigales. Tsé dans la fable « La cigale et la fourmi », la cigale est mignonne et elle est surtout mince et pas très grosse. Bien, c’est de la fausse représentation, car ce sont d’immenses insectes laids. Je les classe dans la même catégorie que les coquerelles. C’est même pire, à mon avis, car les coquerelles ne te tombent pas dessus. Les cigales vivent dans les arbres et ça arrive très (trop) souvent qu’elles tombent. Pis, si tu es là à ce moment tu vas sentir une balle te tomber sur la tête et ensuite hurler en faisant la danse de St-Guy. Been there done that. En plus, on en retrouve partout écrasées sur le sol. Dégoûtant.

3.     MES CHEVEUX SONT DÉSASTREUX

C’est superficiel, je le sais. L’été j’ai l’habitude de laisser mes cheveux au naturel pour leur donner un break de fer plat, fer à friser et séchoir. Ils frisent naturellement, alors normalement c’est un peu beau. Par contre, ici c’est un désastre. L’humidité est tellement intense qu’ils font une boule de cheveux grichous, pas du tout glam. L’eau à Shanghai contient beaucoup de métaux, ce qui assèche ma chevelure. Malgré les masques que je me fais et les traitements chez le coiffeur à 80$, ça ne marche pas à 100%. Alors, l’été j’arbore le style vadrouille sur la tête.

4.     AUCUN MAQUILLAGE NE TIENT SUR MA FACE

Ça va dans le même sens que le point numéro 3. L’endroit sur le corps où je sue le plus est ma face, plus précisément le pinch ou la lèvre supérieure, si vous préférez. Il y en a qui sue entre les seins, mais pas moi. La vie a voulu que tout le monde soit témoin de cette sueur qui perle en plein milieu de mon visage. À part du mascara, y’a pas grand-chose qui tient. J’aime bien me maquiller quand j’ai des événements, mais pendant l’été c’est presque en tout temps impossible. L’été dernier, j’ai fait une exception et je me suis fait un maquillage complet (fond de teint et tout). J’ai dû me concentrer et contrôler mes respirations pour essayer que mon pinch suant ne fasse pas couler mon fond de teint.

5.     L’ASPHALTE EST TROP CHAUD

Ça, c’est plus pour mon chien que pour moi, ha! Je dois toujours toucher le sol avant de la faire marcher, pour ne pas brûler ses petits coussinets. J’essaye toujours de marcher à l’ombre quand c’est possible, même là c’est toujours ultra chaud à terre. J’emmène vraiment moins souvent Xiaobai en promenade l’été, car c’en est dangereux, autant pour ses pieds que pour les coups de chaleur! Autre chose qui n’a pas rapport à l’asphalte trop chaud, c’est qu’elle perd des tonnes de poils. À un point où je me demande comment elle fait pour en avoir encore sur le corps! Il faut que je passe la balayeuse deux fois par jour! Ça dure de mai à octobre… C’est long en titi pour une mue, lol.

Même à Québec je n’ai jamais été une summer girl. Ma saison préférée a toujours été l’automne, car c’est frais (et c’est ma fête en octobre hiiiii). L’été à Shanghai est long et les chaleurs ne finissent plus. Cependant, pendant ces chauds mois estivaux la pollution est vraiment moins présente et le ciel est presque toujours bleu et ça, c’est l’fun!

Crédit: Giphy

Share:
Previous Post Next Post

You may also like

2 Comments

  • Suzy Wong

    Ah ! Shanghai… quand on a un printemps moche comme on a cette année au Québec, je crois que je saurais vivre un été chaud et humide en Chine cette année ! Anyway, moi, été comme hiver, la petit eyeliner ne tient jamais. N’ayant pas vraiment de paupières (mon côté Wong), quand j’essaie de faire ma coquette avec une ligne noire, je me ramasse avec un oeil beurré noir.

    8 juin 2017 at 4:30 Reply
  • Camille

    hahaha Les cigales !!

    8 juin 2017 at 1:24 Reply
  • Leave a Reply

    Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial